Accueil > Assainissement > Comprendre l’assainissement

Comprendre l’assainissement

Contenu de la page : Comprendre l’assainissement

Voici quelques explications qui vous permettront de comprendre le fonctionnement du cycle de l’eau, ce qu’est l’assainissement et comment fonctionne l’épuration de vos eaux usées.

L’eau : de la nature au robinet...

Chaque habitant consomme en moyenne 100 à 150 litres d’eau par jour. Cette eau qui coule à notre robinet, dite potable, provient au départ du milieu naturel. Selon les cas, elle est captée dans la nappe phréatique, dans des cours d’eau ou des sources.

L’eau puisée dans la nature subit un traitement pour la rendre potable et consommable par l’homme. Ce traitement est réalisé dans des usines de production d’eau potable (à ne pas confondre avec les stations d’épuration !) et permet notamment de supprimer les bactéries et les composés indésirables pour notre santé. Les traitements sont parfois complexes (microfiltrations...) et le chlore est couramment utilisé, ce qui explique que l’eau du robinet sente parfois le chlore...

L’eau : du robinet à la station d’épuration...puis retour à la nature.

L’eau que vous consommez quotidiennement (cuisine, wc, salle de bains, arrosage...) est principalement rejetée au réseau d’assainissement. Ce que l’on appelle réseau d’assainissement, également appelé l’égout, est un ensemble de canalisations souterraines permettant de collecter et transporter toutes les eaux usées produites par nos villes vers une station d’épuration dans laquelle elles seront traitées avant d’être rejetées au milieu naturel.
Une fois rejetée, l’eau consommée est appelée eau usée parce qu’elle est généralement chargée de polluants divers : matières organiques (urine, matières fécales…), produits ménagers (eau de douche, vaisselle, lavage des sols…), matières solides (papier toilette…)... Cette eau « polluée » ne peut pas être rejetée comme cela dans la nature parce qu’elle modifierait trop la composition de l’eau des cours d’eau, ce qui perturberait les écosystèmes et les équilibres naturels.

Il est donc nécessaire de traiter nos eaux usées avant de les rejeter au milieu naturel. Ce traitement se fait dans une station d’épuration. Cet équipement permet d’éliminer diverses formes de pollution sans pour autant produire de l’eau potable. Ce n’est pas son rôle ! L’objectif d’une station d’épuration est de rendre les eaux usées compatibles avec le milieu naturel.

Il existe différents types de procédés d’épuration mais les stations d’épuration sont généralement composées d’un prétraitement ou traitement primaire (dégrillage, dessablage, déshuilage) pour éliminer les déchets solides et d’un traitement secondaire généralement de type biologique pour éliminer les pollutions dissoutes azotées, carbonées et phosphorées (ce sont les bactéries qui se nourrissent de la pollution). Les bactéries forment des flocs appelés boues qui sont ensuite séparés de l’eau traitée « claire » dans un clarificateur. L’eau claire est alors rejetée à la rivière et les boues collectées à différents stades du processus sont ensuite traitées pour être valorisées en agriculture (compostage, épandage, méthanisation). L’épuration est parfois renforcée par un traitement tertiaire lorsque la sensibilité du milieu récepteur l’exige.


Le schéma ci-dessus résume le cycle de l’eau, du milieu naturel jusqu’au la station d’épuration en passant par l’usine de production d’eau potable. Vous remarquerez qu’il s’agit d’un cycle et que l’eau puisée dans le milieu naturel retourne à son point de départ après être traitée (pour être potable), consommée, puis retraitée pour être rejetée au milieu naturel sans polluer. Attention, cela ne signifie pas non plus que nous consommons directement l’eau que nous rejetons… L’eau continue son processus d’épuration dans la nature. Mais cela doit nous rappeler que l’eau est un bien précieux qu’il faut préserver en évitant de la gaspiller et de la polluer car ce que nous rejetons peux se retrouver dans la nature.

Pour en savoir plus :

http://www.lesagencesdeleau.fr/wp-content/uploads/2012/07/10-Fiche-epuration-de-leau_web.pdf

A noter

On appelle souvent à tort le réseau d’assainissement "tout à l’égout". Le terme "tout à l’égout" employé pour désigner le système d’évacuation des eaux usées, ne signifie pas que "tout" peut être jeté dans les égouts : les produits toxiques, huiles de vidange, solvants, médicaments et déchets solides n’y ont pas leur place ! On retrouve de plus en plus de déchets solides dans les réseaux, notamment les lingettes nettoyantes. Ces déchets bouchent les réseaux et les pompes de relevage et peuvent entrainer des débordements. Leur rejet est strictement interdit.