Lexique

Contenu de la page : Lexique

  • AFFAIBLISSEMENT ou ATTENUATION : Affaiblissement d’amplitude d’un signal entre deux points connecteurs, épissures,longueurs de fibre optique, défauts, etc). L’atténuation ou affaiblissement linéique d’une fibre optique se mesure en dB par unité de longueur (0 dB = pas d’atténuation). L’affaiblissement spectral dépend de la longueur d’onde utilisée. Ex : 3 dB/km à 850 nm et 1 dB/km à 1300 nm pour une même fibre optique
  • " ADSL " : (Asymmetric Digital Subscriber Line) Technologie ayant pour objet de transmettre des débits élevés sur la ligne de l’abonné. Le débit est dissymétrique, c’est-à-dire plus élevé dans le sens entrant chez l’abonné que dans le sens sortant (par exemple 640/1500 kbps)
  • " APS " : Avant projet Simplifié
  • " APD " : Avant projet Détaillé
  • " BAB " (Boîtier Abonné) ou PTO (Point de Terminaison Optique) " : Désigne le point terminal du réseau FTTH situé dans un Local Raccordable (appartement)
  • " BANDE PASSANTE " : Dans le domaine de l’informatique, la bande passante indique - par abus de langage - un débit d’informations. Cela peut aussi bien concerner le débit d’un périphérique (une mémoire, un disque dur, etc.) qu’un medium de communication (réseau, bus, c.). On mesure généralement cette bande passante en octets par seconde (o/s) ou en bits par secondes (bit/s ou bps), plus généralement utilisé par les fournisseurs d’accès Internet pour donner le débit maximum d’un abonnement
  • " Bâtiment Potentiellement Connecté " : désigne un bâtiment mono-site, connectable à un PBO (Point de Branchement Optique) du réseau, au moyen d’une infrastructure aérienne ou en façade
  • " Bâtiment connectable " : désigne un bâtiment raccordé au réseau au moyen d’une infrastructure de pénétration (génie civil sous-terrain et fourreaux, ou infrastructure aérienne ou en façade)
  • " Bâtiment connecté " : désigne un Bâtiment connectable raccordé au réseau au moyen d’un câble optique, d’un boîtier de distribution optique et/ou d’un système de distribution de la colonne montante (cas de bâtiments multi sites) situé dans les parties communes du bâtiment

- " BE (Boîtier d’Étage) ou BDP (Boîtier de Palier) ou PBO (Point de Branchement Optique)" : Installé au palier pour dériver des fibres du CIM (Câble Immeuble) vers le CAB (Câble d’abonné) et desservir les Locaux Raccordables sur un ou plusieurs étages. Les BDP se déclinent en BDV pour le piquage tendu de fibres unitaires et en BDS pour les piquages en ligne de fibres en µ module

  • " Birefringence " : Propriété de transmettre la lumière de façon inégale dans 2 directions
  • " BIT " : L’unité de mesure de base, son symbole est b. Le bit représente la plus petite unité de mémoire utilisable sur un ordinateur. Cette mémoire ne peut prendre que deux valeurs : 0 ou 1. Les autres unités de mesure ne correspondent qu’à des regroupements de bits (par exemple l’octet qui est un composé de 8 bits : 1 octet = 8 bits)
  • " BPE (Boîtier de protection d’épissure) " : désigne de manière générale, tout type de boîtes de raccordement à fibre optique installées sur la partie structurante du réseau de desserte soit pour dériver des fibres vers les immeubles soit pour éclater un câble de transport (CTR - Câble de transport) vers des câbles de distribution (CDI - Câble de distribution)
  • " CAB (Câble d’abonné) " : désigne un câble comprenant 2 à 4 fibres optiques reliant le BAB (Boîtier Abonné) au Point de Branchement

- " CAD (Câble d’Adduction) " : câble optique reliant un immeuble ou regroupement d’immeubles au câble de distribution à partir d’un PDB (Point de Branchements) jusqu’à un BPI (Boîtier Pied d’Immeuble)

  • " CIM (Câble Immeuble) " : câble optique installé dans les parties communes des habitations collectives, raccordé à la BPI (Boîtier Pied d’Immeuble), qui assure la continuité jusqu’au BE (Boîtier d’Étage) pour tous les Locaux Raccordables
  • " CDI (Câble de distribution) " : câble à fibre optique qui relie le PEC (Point d’Eclatement du Câble) aux différentes PDB (Point de Branchements) ou PI (Point d’Interface) d’une poche
  • " Cliveuse " : Outil permettant de casser la fibre (cliver) et de la préparer à la soudure
  • " CŒUR " : Partie centrale d’une fibre optique qui véhicule le signal optique et les données
  • " CONNECTEUR " : Concept technologique de raccordement démontable de deux éléments d’une liaison (fibre optique, émetteur-récepteur), ceci pour un nombre de manœuvres potentiellement important (500 à 1 000 cycles) en assurant le moins de perte d’énergie possible (inférieur ou égal à 0,3 dB), la réflexion la plus faible possible et la reproductibilité la meilleure possible (environ 0,1dB)
  • " Cordon " : Câble utilisé pour les liaisons entre les points de connexion et les terminaux, postes de travail... Appelé aussi patchcord ou jarretière, c’est un ensemble comprenant 1 ou 2 fiches de chaque côté d’un câble à jarretière simplex, zipcord ou duplex
  • " CTR (Câble de transport) " : câble qui relie le NRO (Nœud Raccordement Optique) au PEC (Point d’Eclatement du Câble) d’une poche. Il y a un seul câble de transport par poche
  • " Candidat " : désigne la personne physique ou morale, ou le groupement de personnes physiques et/ou morales, qui postule à la signature de la Convention de délégation de service public objet de la présente consultation
  • " Centre support client " : désigne le Support technique et l’assistance téléphonique ou en ligne
  • " CO (Central Office) " : désigne le/les sites centraux où se font les interconnexions avec les opérateurs de services usagers du réseau
  • " Communauté de communes de Maizières-Lès-Metz" : désigne l’autorité délégante organisatrice du service public de mise à disposition du Réseau de communications électroniques
  • " Contrat de Service " : désigne le contrat qui sera conclu entre le Délégataire et un Usager
  • " Convention de délégation de service public " : désigne l’ensemble des documents contractuels qui seront établis et signés paret le Candidat retenu au terme de la consultation
  • " CPE " ou " Customer Premise Equipment " : désigne un équipement terminal utilisateur dans le cadre d’un réseau de fibres jusqu’au bâtiment
  • " DEBIT " : en informatique ou en télécommunication on parle de débit binaire. Le débit binaire mesure une vitesse de transfert de donnée numérique, mesurée en bits par seconde (bit/s).
  • " DSL (Digital Subscriber Line) " : famille de technologies qui permettent la transmission à haut débit sur une ou plusieurs paires de cuivre. La technologie ADSL est apparue en premier, suivie de l’ADSL2+ dans un second temps, permettant un débit de 20Mbits/s. La norme VDSL, maintenant appelée VDSL1 permet, elle d’atteindre des débits de 30 à 40 Mbits/s. Enfin grâce au VDSL2, plus récent, il est possible d’atteindre des débits de 100Mbits/s sur fil de cuivre (mais sur de courtes distances)
  • " Délégataire " : désigne successivement le Candidat qui sera retenu à l’issue de la procédure de consultation en cours pour être le signataire de la Convention de délégation de service public, puis la société ad hoc que le Candidat retenu constituera pour lui transférer les droits et obligations acquis au titre de la Convention de délégation de service public
  • " Demi-cordon " : ou pigtail jarretière, c’est un câble à jarretière connectorisé d’un seul côté
  • " DOE " : Documentation d’ouvrage exécuté
  • " D.I.C.T " : Déclaration d’intention de commencement de travaux
  • " DWDM " : Dense WDM "Multiplexage dense d’ondes optiques". Technique de multiplexage optique opérant autour de 1550 nm
  • " Ethernet " : désigne une des interfaces et les ensembles de protocoles associés utilisés pour délivrer les services aux usagers du réseau
  • " Épissure " : Elle permet de raccorder 2 fibres simples, appelées "brins", de manière définitive pour former une liaison. L’épissure peut être réalisée par juxtaposition (épissure mécanique) ou par fusion des 2 fibres
  • " Fast Ethernet " : désigne une interface Ethernet de débit 100 Megabit/s
  • " Férule " : Extrémité d’un connecteur à l’intérieur de laquelle se trouve la fibre
  • " Fiberlock " : Ancienne méthode pour raccorder deux fibre sans fusion optique : on mets les fibres des deux côtés et un outil est utilisé pour bien refermer
  • " FIBRE OPTIQUE " : très mince fil de verre permettant de transporter une information numérique sous la forme d’impulsions lumineuses.
  • " (fibre optique) MONOMODE " : fibre optique dans laquelle ne peut être entretenu qu’un seul faisceau de rayons lumineux. Utilisée pour les longues distances
  • " (fibre optique) MULTIMODE " : fibre optique dans laquelle peuvent être entretenus plusieurs faisceaux de rayons lumineux. Utilisée pour le câblage de réseaux privés
  • - " Fiche " : Elément mécanique d’extrémité comprenant une férule de raccordement (céramique, métallique ou verre)
  • - " FOP " : Fibre Optique Plastique (aussi P.O.F pour Plastic Optical Fiber)

- " FTTH " : En anglais cela signifie Fiber To The Home, c’est une technique qui consiste à amener la fibre optique jusqu’à l’habitat des utilisateurs

  • " FTTU " ou " Fiber to the User " : désigne une fibre optique jusqu’au site Utilisateur Final professionnel
  • " FTTB " ou " Fiber to the Building " : désigne une fibre optique jusqu’au bâtiment
  • " Gigabit Ethernet " : désigne une interface Ethernet de débit 1 Gigabit/s
  • " Gigue moyenne annuelle " : La gigue est la variance de temps de transit entre les paquets. Les statistiques de gigue sont une moyenne de toutes les valeurs mesurées sur le mois
  • " GTI " : désigne la Garantie de temps d’intervention
  • " GTR " : désigne la Garantie de Temps de Rétablissement
  • " HAUT DEBIT " : Les réseaux haut débit sont favorisés par la commercialisation des offres d’accès xDSL, câble et boucle locale radio ou fibre optique. Les débits vont de 128 Kbps à plusieurs Mbps
  • " IMPULSION " : Signal caractérisé par une rapide variation de niveau
  • " Indice de réfraction " : Rapport de la vitesse de la lumière dans le vide à celle dans le milieu considéré
  • " Immeuble " : tout bâtiment à usage principal d’habitation collective disposant d’un minimum de 6 Locaux raccordables. Tout ce qui n’est pas immeuble est considéré comme de l’habitation individuelle
  • " Infrastructure " : désigne les ouvrages de génie civil (conduites souterraines, fourreaux, chambres, appuis aériens), les câbles optiques de transport, distribution, les boîtiers et têtes de câbles optiques, constitutifs du réseau de boucle locale optique FTTH
  • " Infrastructure fédératrice " : recouvre l’infrastructure fibre support du réseau de collecte/ d’agrégation optique
  • " Interruption maximale de service (IMS) " : l’IMS correspond au cumul annuel des interruptions de service du lien principal et du secours, exprimé en heures
  • " IP " : désigne l’Internet Protocole, protocole de communication standardisé des réseaux de communications électroniques
  • " IW (Interface Web) " : Base informatique qui référence les informations des verticalités et locaux raccordables sur l’ensemble des Plaques construites
  • " Jarretière " : C’est une certaine longueur de câble optique à 1 ou 2 fibres équipées des connecteurs d’extrémité (cf. cordon)
  • " LAN (Local Area Network)" : Réseau à emprise limitée (de quelques centaines de mètres à quelques kilomètres)
  • " LED (LIGHT EMITTING DIODE)" : Source lumineuse à semi-conducteurs qui convertit les signaux électriques en une lumière visible ou en des rayonnements infrarouges
  • " LONGUEUR D’ONDE " : (Wavelength) Mesure de l’oscillation d’une onde. Définie comme " : vitesse de l’onde divisée par sa fréquence. Elle est représentée par le symbole (Lambda) et exprimée en unité de longueur (µm ou nm)
  • " Ligne de communications électroniques à très haut débit en fibre optique " ou " ligne " : une liaison passive d’un réseau de boucle locale à très haut débit constituée d’un ou de plusieurs chemins continus en fibres optiques et permettant de desservir un utilisateur final
  • " Local Raccordable " : Désigne un appartement pouvant disposer d’une fibre optique disponible à proximité
  • " LTL (Local Technique de Lovage) " : Local Technique de Lovage des câbles optiques de transport (CTR - Câble de transport) situé à l’intérieur des NRO (Nœud Raccordement Optique) ou chambre de tirage située à l’extérieur de NRO de type shelter
  • " MAN (Metropolitan Area Network)" : Réseau dont la distance entre les 2 points les plus éloignés peut atteindre plusieurs dizaines de kilomètres et qui sert à relier les équipements et les réseaux d’une grande entreprise ou d’un campus. Son support est souvent en fibre optique
  • " Modes " : Solutions physiques satisfaisant, pour le guide d’onde considéré aux équations de Maxwell. Plus simplement : trajet que peuvent effectuer certains rayons lumineux à l’intérieur d’une fibre
  • " MPLS (Multi-Protocol Label Switching) " : désigne une technologie de communications électroniques utilisée dans les réseaux de nouvelle génération
  • " Multicase " : Imprimé de procédure rapide pour l’instruction des projets en égout
  • " MULTIPLEXEUR " : Appareil permettant de combiner plusieurs voies lentes en une voie rapide
  • " NOC (Network Operation Center) " : désigne le Centre de Supervision et d’Exploitation du réseau et des services usagers
  • " Nœud de Raccordement Optique (NRO) ou Point de Raccordement Optique (PRO)" : désigne le Point de concentration du réseau d’accès FTTx où sont installés les équipements actifs permettant à un opérateur d’acheminer le signal depuis son réseau vers les abonnés
  • " Opérateur d’immeuble " : toute personne chargée de l’établissement ou de la gestion d’une ou plusieurs lignes dans un immeuble bâti, notamment dans le cadre d’une convention d’installation, d’entretien, de remplacement ou de gestion des lignes signée avec le propriétaire ou le syndicat de copropriétaires, en application de l’article L. 33-6 du code des postes et des communications électroniques ; l’opérateur d’immeuble n’est pas nécessairement un opérateur au sens de l’article L. 33-1 du même code
  • " Ouverture numérique " : Valeur qui correspond à la propriété d’une fibre à collecter la lumière pour la propager. Définie comme étant le sinus du demi-angle du cône d’acceptance
  • " PDB " (Point de Branchements) " : Désigne la boîte de raccordement à partir de laquelle sont reliés un ou plusieurs Locaux Raccordables. Il est situé en amont d’un ou plusieurs BPI (Boîtier Pied d’Immeuble)
  • " PDH (Plesiochronous Digital Hierarchy) " : désigne une technologie de transmission numérique asynchrone utilisée dans les réseaux de communications électroniques permettant de délivrer des débits tels que E1 (2 Mbits/s), E2 (8 Mbits/s), E3 (34 Mbits/s)
  • " PEC (Point d’Eclatement du Câble) " : Désigne le point d’éclatement du câble de transport délimitant le réseau de transport du réseau de distribution de la boucle locale optique. Il est matérialisé par une BPE (Boîtier de protection d’épissure)
  • " Perte de paquet " : Le taux de perte de paquet est le pourcentage de paquets perdus lors de la transmission de données. Le taux est une moyenne de toutes les mesures effectuées au cours d’un mois calendaire
  • " PI (Point d’Interface) " : désigne un contenant fibre (BPE - Boîtier de protection d’épissure) situé dans une chambre dans lequel sont stockés en attentes les fibres dédiées aux prises d’un immeuble non conventionné
  • " Pigtail (queue de cochon) " : Fibre de 900 µm de quelques mètres, préconnectorisée d’un seul côté et destinée à être raccordée en extrémité d’un câble par une épissure
  • " Piquetage " : Etude de faisabilité sur le terrain, reportage photo, relevé des coupes et des métrés pour préparation de l’APS
  • " Plaque " : Désigne un groupe de Prises Raccordables rattachées à un NRO (Nœud Raccordement Optique) et organisé en poches
  • " PMI " : Désigne la boîte de raccordement qui permet aux opérateurs tiers de bénéficier de la mutualisation des infrastructures fibres optiques sur le structurant ou en colonne montante pour accéder aux Locaux Raccordables
  • " Poche " : Désigne un groupement de Locaux Raccordables desservis par un CTR (Câble de transport) pour une Plaque donnée.
  • " Point de Branchement Optique (PBO), ou Point de branchement dans les étages (PBE) " : désigne le lieu et l’équipement passif en lequel sont raccordé(s) le ou les câbles en fibre optique venant du point de mutualisation et les câbles en fibre optique du raccordement vers la PTO
  • " Point de Livraison " : désigne la localisation géographique du site sur lequel le Délégataire livre le service à l’Usager
  • " Point de mutualisation (PM) en zone très dense " ou BPI (Boîtier Pied d’Immeuble) ou BIM (Boîtier Immeuble de Mutualisation) " : Boîtier dans lequel sont raccordées les fibres qui relie les CAD (Câble d’Adduction) de chaque opérateur et les CIM (Câble Immeuble)
  • " Point de mutualisation (PM) hors zone très dense" ou PMZ (Point de Mutualisation de Zone) " : Dessert entre 300 et 1500 logements. Une fibre relie chaque logement au point de mutualisation
  • " Point de raccordement distant mutualisé (PRDM) hors zone très dense" : Lorsque le point de mutualisation regroupe moins de 1000 lignes, point de livraison de l’offre de raccordement distant prévue par la décision n° 2010-1312 et regroupant au moins 1000 lignes. En pratique, ce point peut être confondu avec le nœud de raccordement optique de l’opérateur
  • " PR (Point de Raccordement) " : Désigne le point à partir duquel sont reliées une ou plusieurs Prises Raccordables
  • " Point de Raccordement d’Immeuble [PRI] " : désigne le dispositif de brassage installé dans un immeuble comprenant des compartiments dédiés aux opérateurs tiers en vue de la mutualisation
  • " Prise Terminale Optique [PTO] " : désigne la Prise située dans un logement ou local professionnel qui constitue le Point de Terminaison du réseau d’accès FTTx
  • " Point de Terminaison " : désigne l’emplacement situé à l’intérieur du Site Utilisateur sur lequel l’Equipement Terminal est installé
  • " PON (Passive Optical Network) " : désigne une technologie d’accès passive sur Fibre Optique
  • " POP (Point of Presence : point de présence) " : désigne un Nœud réseau permettant le raccordement des usagers
  • " Porte de Livraison " : désigne l’interface physique sur laquelle le Délégataire livre le Service à l’Usager
  • " QoS (Quality of Service) " : désigné la " Qualité de Service " associée à un service délivré à un usager
  • " Raccord " : Elément mécanique permettant de faire une connexion entre 2 fiches
  • " Rayon de courbure " : Le rayon de courbure est le rayon minimal de la courbe que peut accepter une fibre ou un câble sans qu’il y ait dommage pour la fibre
  • " Rayon incident " : Le rayon lumineux est dit incident avant d’avoir rencontré la surface réfléchissante, il est dit réfléchi après

* " REPETEUR OPTIQUE " : Dispositif servant à régénérer le signal entre deux segments de fibre optique. Permet d’augmenter la longueur et la topologie du réseau

  • " RESEAU " : Interconnexion de systèmes, terminaux ou équipements de transmission de données
  • " Réflectomètre " : Appareil de mesure permettant de vérifier qu’une ligne de transmission optique est désadaptée (mesure de budget optique, longueur, réflexion)
  • " Réseau fédérateur " : recouvre l’ensemble des équipements et systèmes de communications électroniques installés sur l’infrastructure fédératrice
  • " Réseaux d’accès " ou " sous Réseaux d’accès" : recouvre les supports, équipements et installations situés entre un point de raccordement sur l’infrastructure et le site utilisateur final..
  • " Réseau de communications électroniques " ou " Réseau " ou " Réseau intercommunal" : désigne le réseau de communications électroniques au sens du 3° et du 15° de l’article L. 32 du Code des postes et communications électroniques, en ce compris son infrastructure physique, établi à l’initiative de la Communauté de communes de Maizières-lès-Metz. Il est le support du service public de mise à disposition du réseau de communications électroniques objet de la délégation
  • " Secteur " : Un ensemble de Poches appartenant à une même Plaque
  • " Segment " : désigne l’élément reliant deux chambres
  • " Service de transport " ou " Services de transport " : désigne les offres de capacités et de connectivité fournies par le délégataire aux futurs Usagers du Réseau
  • " Site activable " : désigne un site (local professionnel ou logement) dans un Bâtiment connecté, raccordé au Réseau au moyen d’un câble optique de raccordement
  • " Site activé " : désigne un Site activable (local professionnel ou logement) sur lequel le Délégataire délivre au moins un service pour le compte d’un Usager au niveau d’un point de terminaison
  • " SLA (Service Level Agreement) " : désigne un accord de niveaux de services, donnant lieu à des pénalités en cas de non respect
  • " Sleeve (manchon d’alignement) " : Partie intermédiaire centrale d’un raccord permettant d’aligner les 2 férules
  • " SLO (Service Level Objective) " : désigne les objectifs de qualité de service
  • " SOUDURE " : épissure obtenue en ramollissant ou en fondant les extrémités de deux fibre optiques, à l’aide d’une source de chaleur. La qualité de la soudure dépend du bon positionnement des cœurs des deux fibres optiques, afin de réduire au maximum l’affaiblissement généré
  • " Switch Ethernet " : désigne un commutateur supportant la technologie et les interfaces Ethernet
  • " Switch MPLS " : désigne un commutateur supportant la technologie MPLS
  • " Taux de disponibilité annuel " : le taux de disponibilité annuel est calculé en fonction de l’IMS selon la formule suivante : Taux de disponibilité = 1-(IMS / 365*24)
  • " Taux de rentabilité opérationnelle " (TRI) " : taux d’actualisation annuel qui permet de ramener à zéro la valeur actuelle de l’ensemble des flux opérationnels du projet (EBE, investissements, participations publiques, variation de besoin en fonds de roulement, …)
  • " TELECOMMUNICATIONS " : Les télécommunications (abrév. fam. télécoms), étymologiquement " : communications à distance, ne sont pas considérées comme une science, mais comme des technologies et techniques appliquées. On entend par télécommunications toute transmission, émission ou réception de signes, de signaux, d’écrits, d’images, de sons ou de renseignements de toutes natures, par fil, radioélectricité, optique ou autres systèmes électromagnétiques
  • " Temps de transit " : le temps de transit est le temps mis par un paquet pour effectuer un aller-retour entre les deux points de livraison d’un service. Le temps de transit moyen mensuel est la valeur moyenne, sur le mois, des mesures de temps de transit réalisées
  • " TOPOLOGIE " : Disposition des ordinateurs, câbles et autres éléments sur un réseau. Un réseau peut être maillé, en bus, en anneau ou en étoile
  • " TRANSMISSION " : Transmission de données où l’apparition des différents signaux est liée à le fonctionnement des terminaux d’émission et de réception
  • " Usager " : désigne tout opérateur ou tout utilisateur de réseaux indépendants au sens du premier alinéa du I de l’article L. 1425-1 du Code général des collectivités territoriales, souscrivant ou désirant souscrire un Contrat de Service avec le Délégataire
  • " Utilisateur de réseaux indépendants " : désigne l’utilisateur d’un réseau de communications électroniques réservé à l’usage d’une ou de plusieurs personnes constituant un Groupe fermé d’utilisateurs (GFU), en vue d’échanger des communications internes au sein de ce Groupe
  • " Utilisateur final " : désigne toute personne physique ou morale, cliente d’un opérateur usager, qui ne fournit pas elle-même de réseaux de communications électroniques ou de services de communications électroniques accessibles au public
  • " VPN (Virtual private Network) " : désigne un réseau privé virtuel délivré à un usager du réseau
  • " IP VPN " : désigne un VPN transportant des flux IP
  • " MPLS VPN " : désigne un VPN utilisant la technologie MPLS
  • " Négociation des autorisations " : obtenir toutes les signatures des opérateurs et concessionnaires présents sur l’instruction des projets en procédure d’urgence = la multicase
  • " VDI " : Voix-Données-Images
  • " VSR " : Vérification de Service Régulier
  • " WAN (Wide Area Network) " : Réseau à emprise étendue (sans limitation de distance) empruntant les supports et services des opérateurs
  • " WDM (Wavelenght Division Multiplex) " : cette technologie consiste à injecter simultanément dans une même fibre optique plusieurs trains de signaux numériques à la même vitesse de modulation, mais chacun à une longueur d’onde distincte
  • " Zone arrière du point de mutualisation " : Il s’agit d’une zone formant une unité géographique continue à l’intérieur de laquelle les immeubles bâtis ont vocation à être raccordés au point de mutualisation correspondant. Un immeuble bâti situé dans la zone arrière d’un point de mutualisation donné est dit " raccordable " à ce point de mutualisation
  • " Zones résidentielles " : sites (quartiers, zones, rues …) comprenant des ensembles immobiliers, des îlots d’habitation ou des zones pavillonnaires, représentant un nombre important d’habitats privatifs, ainsi que les locaux des professions libérales et des très petites entreprises, qui y sont insérés, justifiant une connexion fibre optique