Accueil > Très Haut Débit > Actualités, projets > Visite de l’ARCEP sur le (...)

Visite de l’ARCEP sur le réseau Résoptic

Contenu de la page : Visite de l’ARCEP sur le réseau Résoptic

Comme le montre le dernier observatoire de l’ARCEP publié début Mars, le rythme de déploiement du FTTH en Zones Moins Denses s’accélère et la dynamique Très Haut Débit est pleinement lancée. Ainsi, les projets de Réseaux d’Initiative Publique se déclarent aux quatre coins du territoire national. Simultanément, les premiers réseaux FTTH déployés après la définition du cadre réglementaire entrent en phase d’exploitation et de commercialisation. Ces plaques constituent d’excellents cas concrets pour établir les premiers retours d’expériences.

Dans ce cadre, une délégation de l’ARCEP a fait le déplacement vers la Moselle, sur invitation d’Altitude Infrastructure et de la Communauté de Communes Rives de Moselle. Sur ce territoire, Resoptic, filiale d’Altitude et titulaire d’un contrat de Délégation de Service Public depuis début 2012, a déployé un réseau FTTH desservant l’intégralité des 10 000 foyers et 400 entreprises et sites publics des 14 communes du territoire. Pour cela, une ingénierie conforme à la réglementation applicable en Zones Moins Denses a été définie, basée sur un découpage du territoire en 2 zones arrière de Nœuds Optiques de Répartition (NRO) et 13 Points de Mutualisation (PM). En 22 mois, c’est plus de 250km de réseaux qui ont été déployés, s’appuyant à la fois sur les réseaux existants (infrastructures publiques, réseaux souterrains de l’opérateur historique mais aussi réseaux électriques aériens) et sur des tronçons créés spécifiquement pour répondre aux exigences du projet.

Cette journée a été l’occasion de pouvoir échanger sur le terrain autour de problématiques opérationnelles concrètes, et pour certaines, spécifiques aux zones moins denses. Au cours de la visite des installations, différents thèmes ont été abordés de manière simple et pragmatique, entre autres ceux concernant :

  • La réalisation et la maintenabilité du raccordement final, tant en domaine public qu’en domaine privé et le lien étroit entre la qualité de sa réalisation dans l’habitat et celle du service rendu ;
  • La prise en compte des besoins des professionnels sur les réseaux FTTH et les contraintes liées aux enjeux de qualité de services dans un environnement mutualisé ;
  • Les freins à la commercialisation des réseaux en zones moins denses (prise en charge des coûts de raccordements, modalités de promotion des réseaux, problématiques techniques, stratégie des OCEN)
  • Les modalités d’implantation des locaux techniques et les contraintes liées à leur dimensionnement ;
  • L’enjeu de l’activation des réseaux FTTH en zones moins denses.

Enfin, Altitude Infrastructure a présenté ses outils de localisation destinés aux collectivités clientes et à ses opérateurs clients.

Assurément, une rencontre qui permettra, à son niveau, d’enrichir les réflexions et de diffuser les bonnes pratiques pour les nombreux projets de déploiement à venir. Mais aussi une journée d’échanges constructifs entre l’ARCEP et des acteurs engagés dans l’aménagement numérique des territoires.

Beaucoup reste à faire pour que les ingénieries soient parfaitement matures, mais tous les opérateurs en sont au même stade. Dans la continuité de la journée d’échanges organisée avec la Mission France Très Haut Débit dans ses locaux de Val de Reuil (27) le 21 Mars 2014, Altitude Infrastructure souhaite être moteur dans ce chantier et contribuer à la mobilisation de tous les acteurs.

Source : http://www.altitudeinfrastructure.fr

Portfolio

Dernière mise à jour de ces informations : 26 mai 2014