Projet de Territoire

Travaux d’amélioration de l’habitat

Poursuite du dispositif d’aides à l’amélioration de l’habitat : la Communauté de communes Rives de Moselle, soucieuse de préserver le patrimoine bâti, le cadre de vie de son territoire et les ressources énergétiques, renouvelle jusqu’au 31 décembre 2022 son dispositif d’aides à l’amélioration de l’habitat à destination des particuliers et des copropriétés.
Pour des conseils en rénovation énergétique et économies d’énergies, les habitants peuvent contacter l’ALEC du Pays Messin ou la société d’économie mixte OKTAVE.

Ce renouvellement s’accompagne de plusieurs évolutions par rapport au précédent dispositif. Le règlement complet ainsi que le formulaire de demande sont disponibles sur la présente page.

Conditions d’éligibilité

Les subventions intéressent les immeubles ou installations de plus de 15 ans à l’échelle des 20 communes.

Elles s’adressent uniquement aux particuliers, propriétaires occupants ou bailleurs, et aux copropriétés (hors bailleurs sociaux).

Modalités

La Communauté de Communes ne financera que deux dossiers sur une période de 15 ans, par type de subvention et par habitation, dans la limite des plafonds définis ci-après (même en cas de dépôt de deux demandes portant sur le même type de subvention), pour les travaux du présent règlement.

Ainsi, conformément au formulaire de demande, il est possible de solliciter plusieurs subventions concomitamment.

Tous les types de subventions de la Communauté de Communes :

  • Sont cumulables entre eux et avec l’abondement versé dans le cadre de l’OPAH ;
  • Ne sont pas liés à des conditions de ressources ou de gain énergétique ;
  • Concernent les habitations (maisons individuelles et collectifs) ;
  • Feront l’objet d’un dossier de demande.

Les travaux ne pourront être engagés qu’une fois le dossier déposé en mairie.

Seuls les travaux exécutés par une entreprise labellisée RGE seront subventionnés.

Les travaux devront être réalisés dans les règles de l’art.

Seront considérées comme copropriétés, pour l’application du présent règlement, tout immeuble bâti à destination d’habitation comportant au moins 3 logements et immatriculé au registre national des copropriétés.

Travaux éligibles

1. Isolation de la toiture

La subvention ne pourra être accordée que sous réserve que les travaux concernent l’ensemble de la toiture de l’habitation (planchers des combles, rampants de toitures, plafonds de combles).

L’aide apportée par la Communauté de Communes représente :

  • 20 % d’un plafond de 3 000 € HT de travaux soit 600 euros de subvention maximum par immeuble.
  • Copropriétés (hors bailleurs sociaux) : 20 % d’un plafond de 9 000 € HT de travaux soit 1 800 euros de subvention maximum par immeuble.

2. Isolation thermique extérieure

La subvention ne pourra être accordée que sous réalisation de l’isolation thermique extérieure au minimum d’une façade dans sa totalité et à la réfection conjointe de tous ses éléments vétustes.

L’aide apportée par la Communauté de Communes représente :

  • 20% d’un plafond de 12 000 € H.T. de travaux soit 2 400 € de subvention par habitation.
  • Copropriétés : 20 % d’un plafond de 36 000 € H.T. de travaux soit 7 200 € de subvention par immeuble.

3. Ravalement de façades

La subvention ne pourra être accordée que sous réserve de la réalisation du ravalement au minimum d’une façade compète et à la réfection conjointe de tous ses éléments vétustes.

L’aide apportée par la Communauté de Communes représente :

  • 20 % d’un plafond de 4 000 € H.T. de travaux soit 800 € de subvention par habitation.
  • Copropriétés (hors bailleurs sociaux) : 20 % d’un plafond de 12 000 € H.T. de travaux soit 2 400 € de subvention par immeuble.

4. Remplacement des menuiseries extérieures

La subvention ne pourra être accordée que sous réserve du remplacement des menuiseries extérieures au minimum d’une façade ou un niveau complet permettant à ce titre d’améliorer significativement l’isolation thermique.

Nota : Pour les immeubles en copropriété, le remplacement des menuiseries extérieures doit également être réalisé sur une façade complète ou un niveau complet de la partie de bâtiment appartenant au demandeur.

L’aide apportée par la Communauté de Communes représente :

  • 20 % d’un plafond de 8 000 € H.T. de travaux soit 1 600 € de subvention par habitation.
  • Copropriétés (hors bailleurs sociaux) : 20 % d’un plafond de 24 000 € H.T. de travaux soit 4 800 € de subvention par immeuble.

5. Remplacement du système de chauffage

La subvention ne pourra être accordée que sous réserve que les travaux concernent :

  • Les installations de géothermie, de chaudière à condensation, de chaudière à bois, de pompe à chaleur et aérothermie ;
  • Les installations de production d’eau chaude solaire et de chauffe-eaux thermodynamiques.

Seules les installations dites de chauffage central ou les dispositifs innovants destinés à remplacer un chauffage central seront retenus. Les chauffages d’appoint sont notamment exclus de la subvention, de même que les climatisations réversibles.

L’aide apportée par la Communauté de Communes représente :

  • 20 % d’un plafond de 4 000 € H.T. de travaux soit 800 € de subvention par habitation.

Démarches

Pour pouvoir être instruite, la demande de subvention, envoyée ou déposée dans la commune où est située l’habitation, devra être composée :

  • Du formulaire complété et signé,
  • D’un certificat de propriété (taxe foncière ou acte notarié de moins de 2 ans),
  • Des photos des parties concernées par les travaux,
  • Du devis détaillé de l’entreprise.

La Communauté de Communes avisera par courrier le demandeur de l’acceptation ou du refus de son dossier.

Le demandeur dispose de dix-huit mois, à compter de la réception du courrier de notification de la Communauté de Communes, pour réaliser les travaux (délai prorogeable sur demande expresse et motivée). Au-delà de ce délai le dossier sera classé sans suite.

La Communauté de Communes Rives de Moselle informe la population que la collectivité n’a mandaté aucune entreprise pour un démarchage dans le cadre d’une campagne d’économies d’énergies.