Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on print

Chenilles processionnaires du chêne : installation de nichoirs et gîtes sur les voies vertes

Ces espèces sont en effet des prédateurs naturels des chenilles (mésanges) et de leurs papillons de nuit (chauve-souris).
Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on print

Chenilles processionnaires du chêne : installation de nichoirs et gîtes sur les voies vertes

Ces espèces sont en effet des prédateurs naturels des chenilles (mésanges) et de leurs papillons de nuit (chauve-souris).
Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on print

Chenilles processionnaires du chêne : installation de nichoirs et gîtes sur les voies vertes

Ces espèces sont en effet des prédateurs naturels des chenilles (mésanges) et de leurs papillons de nuit (chauve-souris).
Un couple de mésanges charbonnières peut attraper jusqu’à 500 chenilles par jour pour nourrir ses petits (nourrissage entre 16 et 21 jours). Outre les papillons de nuit, les chauves-souris sont aussi de grandes consommatrices de moustiques (et autres insectes nocturnes). Accueillir tous ces petits animaux dans son jardin ou autour de son immeuble représente ainsi de nombreux avantages.

Pour renforcer la biodiversité et participer à la lutte contre les chenilles processionnaires du chêne, dont les poils urticants impactent la santé humaine et animale, et dont la prolifération affaiblit les chênes, la Communauté de Communes Rives de Moselle a installé sur les voies vertes des nichoirs à mésanges charbonnières et des gîtes à chauves-souris.

Favoriser leur installation à proximité des boisements à chênes et des chênes isolés permettra de limiter la prolifération des chenilles, puis de leurs papillons de nuit, durant la période printemps/été à venir sur les voies vertes et leurs alentours.